Salut à tous,

Je vous ai parlé de ma préparation pour le marathon de Paris en détail, et je vous ai également fait le compte rendu de ce marathon. Place maintenant à un sujet qui vient clôturer cette aventure : la récupération post-marathon. Car oui, même si on parle énormément de la préparation à une course et qu’on peut lire beaucoup de comptes rendus sur la toile, on parle beaucoup moins de l’après-course. Pourtant ça reste important si l’on veut repartir du bon pied – blague de runner.

Mon après marathon de Paris 2017

Je vais essayer de ne pas trop m’étendre sur le sujet de la récupération. C’est tellement vaste que ça pourrait prendre un article entier pour en parler. Non, ici je vais plutôt vous parler de ma préparation après mon tout premier marathon. À savoir comment j’ai géré mon après course et comment j’ai pu bien récupérer.

En réalité, ma récupération a commencé 20 min environ après mon arrivée le 9 avril. Après avoir récupéré mon t-shirt et ma médaille, je me suis dirigé vers un endroit un peu plus tranquille et je me suis occupé de moi. J’avais apporté de l’huile d’Arnica que j’utilise constamment après mes runs et mes chaussettes de compressions que j’utilise après chacune de mes sorties longues. J’ai passé quelques minutes à me masser les mollets et j’ai enfilé mes chaussettes. C’est pour moi une étape importante, car ça permet d’apaiser directement les jambes et de « gagner » un peu de temps sur le processus de récupération.

Récupération active ou pas

Je pense que la plupart des gens se demandent s’ils doivent rester au calme après leur marathon ou s’ils doivent reprendre immédiatement le sport. Soigner le mal par le mal en gros. Et bien pour moi, les deux sont compatibles. En réalité j’ai opté pour les deux méthodes. Bien qu’après la course j’ai eu du mal de marcher, j’ai tout de même profité du beau temps de ce dimanche pour me promener dans les rues de Paris. Seulement de la marche puis du repos dans le train pour le retour.

Le lendemain, ce n’était pas la joie. Autant vous l’avouer, j’ai marché en canard pendant 2 jours et les escaliers étaient mes pires ennemis ! Mais je suis allez à la salle de sport. Pas question pour moi de laisser le sport de côté. Plus vite je retournai à la salle et mieux c’était. Au programme pour le premier jour de récup’ j’ai fait du vélo. C’est pour moi le meilleur moyen en termes de récupération active. Pédaler permet de faire bouger les jambes tout en évitant les chocs avec le sol. 30 min de vélo à une allure raisonnable ont permis à mes jambes de bien bouger. Ça m’a fait un grand bien.

La marche : un moyen simple et efficace de récupérer

Faire du vélo m’a bien aidé certes, mais j’avoue que j’ai énormément fait de marche durant ma semaine de récupération. J’ai eu de la chance, il faisait très beau. J’en ai profité et je suis allez me balader quasi tous les jours. Une moyenne de 8 km par jour a été un moyen simple et efficace de me faire bouger. J’avoue que les premiers jours je marchais lentement, mais le fait de bouger a été important.

Pour le reste de ma récupération active j’ai fait un peu de musculation. Bien évidemment je n’ai pas fait travailler les jambes. Non, le but était simple : ne pas céder à la procrastination. Je me devais de faire travailler mon corps afin de ne pas perdre la motivation que j’ai eue durant toute ma préparation. Quelques séances de musculation rapides m’ont permis de rester actif et de faire travailler mon corps différemment.

On n’oublie pas le repos qui reste le plus important

On le sait, le meilleur moyen de récupération c’est le repos. Ne rien faire et dormir sont essentiels pour que le corps récupère efficacement. En plus, c’est lorsque le corps ne bouge pas que les muscles travaillent le plus. Il est donc très important de se reposer surtout après un marathon. Je me suis donc couché assez tôt et le temps où je n’étais pas au sport, je le passais à ne rien faire afin que mes jambes se reposent au maximum.

Grâce à ma récupération, je me suis senti mieux 3 jours après mon marathon. C’est simple, le mercredi matin en me levant j’avais envie de courir. Bon je n’y suis pas allez, car je voulais respecter au mieux ma récupération. Mais sachez que j’en étais capable. Mais il faut savoir écouter son corps et surtout lui laisser du temps. En tout cas après un premier marathon je pense que c’était la meilleure chose à faire.

Pour récapituler :

  • Faire du vélo dès le lendemain ou le surlendemain d’une épreuve permet une récupération active très intéressante.
  • Penser à bien dormir et à passer de bonnes nuits permet au corps de bien se reposer.
  • Rester actif la journée et faire quelques balades favorisera la récupération.

Et pour ceux qui se posent la question, j’ai prévu de recommencer à courir une semaine et demie après mon marathon. Ça laisse du temps pour se remettre de ses émotions et surtout les jambes sont 100% reposées. Même si j’avoue que la tentation de courir durant la première semaine a été présente, je me suis retenu et c’est le mieux pour avoir une bonne récupération. Là je me sens réellement prêt à reprendre le running et prêt pour de nouveaux défis :).

Et vous, comment se passe votre récupération en général ?

Recent Posts

Laisser un commentaire

Contactez-moi

Une question ? Un commentaire ? Envie de juste discuter avec moi ? Aucun problème, je répondrais dès que possible :)

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :