Bonjour à tous,

Chaque semaine, je vous propose une définition d’un concept, d’un mot, d’une pratique ou d’une expression autour du monde de la course à pied. Le tout en moins de 300 signes (le double d’un simple tweet).
Cette semaine, grâce au petit lexique du bon coureur, je tente de vous définir ce qu’est le seuil anaérobie en running et surtout à quoi il sert.

Qu’est-ce que le seuil anaérobie ?

Voici ma définition :

Le terme « anaérobie » s’explique par le fait que le corps ne reçoit plus assez d’oxygène tellement l’effort est intense, il va alors devoir puiser dans ses réserves (dites : anaérobique) afin d’alimenter les muscles. Bien évidemment, ces réserves ne sont pas inépuisables et une fois que l’absence d’oxygène se fait trop ressentir, le corps ne peut continuer à courir et à fournir un effort trop intense.

L’allure seuil anaérobie au coeur de l’endurance

S’entraîner à courir au seuil anaérobie, c’est entraîner son corps au-delà de sa zone de confort (au-dessus de l’endurance fondamentale). L’organisme va alors travailler plus intensément et va -petit à petit – être plus efficace. Il va apprendre à travailler avec moins d’oxygène et pourra ainsi s’auto suffire.

Si vous souhaitez vous entraîner à augmenter votre seuil anaérobie, et ainsi faire progresser votre endurance, il faut pratiquer des entraînements tels que :

  • le fractionné long
  • Séances sur 10km
  • Séances sur semi-marathon (travailler en dessous de 90% de la FCM pour tenir tout du long)
Le seuil anaérobique : illustration Usain Bolt

« Le seuil anaérobie pour courir plus vite 😉 »

Beaucoup dises que le seuil anaérobie se trouve entre l’allure 10km et l’allure du semi-marathon. Il faut donc faire attention à ne pas en abuser et à bien se rappeler que le seuil anaérobique ne permet de tenir qu’une heure maximum.

Recent Posts
Comments
    pingbacks / trackbacks
    • […] Le terme « aérobie » représente le taux d’oxygène consommé par le corps et par les muscles lors d’un effort. Cela vaut pour tous les sports, mais on s’y intéresse de très près pour les sports d’endurance. Lorsque le corps reçoit de l’oxygène, les muscles continuent de travailler normalement et l’effort est moindre. Mais plus l’effort va être intense, plus les muscles vont avoir besoin d’oxygène. Si l’oxygène commence à manquer, alors le seuil aérobique sera dépassé et on parlera alors de seuil anaérobique. […]

    Laisser un commentaire

    Contactez-moi

    Une question ? Un commentaire ? Envie de juste discuter avec moi ? Aucun problème, je répondrais dès que possible :)

    Not readable? Change text. captcha txt

    Start typing and press Enter to search

    %d blogueurs aiment cette page :