In Lexique running

Bonjour à tous,

Le trail on sait tous plus ou moins ce que c’est. On en a déjà tous entendu parler. Mais dans le fond, c’est quoi cette discipline ? Pourquoi ce n’est pas comme du running « normal » ? Est-ce qu’il faut un équipement particulier et surtout est-ce que c’est ouvert à tout le monde ? Du plus néophyte au plus confirmé ? J’essaie de répondre à tout cela dans cet article du petit lexique du bon runner, dédié cette semaine à la définition du trail.

Qu’est-ce que la discipline du trail ?

Voici ma définition :

Le trail est donc une discipline de running qui se pratique exclusivement en nature. C’est donc assez différent de ce qu’on peut voir habituellement, surtout lorsqu’on parle de course du type 10 kilomètres, semi-marathon ou marathon. Le trail c’est un peu plus que ça, ici les kilomètres sont plus nombreux, on peut trouver des trails à partir d’une dizaine de kilomètres pour les personnes désirant découvrir cette discipline. Mais en général c’est plus sur des distances de 30, 50, 80, 100 et même 170 kilomètres (distances approximatives) que les traileurs vont s’adonner. Vous comprenez donc que pour partir sur des distances aussi folles que celle-ci il faut avoir un minimum d’expérience en course à pied et surtout avoir un bon équipement adapté. Il est également important de rappeler que le trail comporte normalement beaucoup de dénivelés positif et négatif. Il faut donc aimer les longues montées et les descentes qui font mal aux jambes, et apprendre à courir (ou marcher, ce n’est pas interdit) dans plusieurs configurations.

Trail : la course à pied tout terrain !

Courir en montagne, en forêt ou sur des chemins accidentés en campagne ce n’est pas comme courir sur des routes dures à base de bitume. Non, ici le travail est différent, le rythme est différent et les muscles travaillent donc différemment. Il est donc important de bien s’entraîner avant de se lancer sur un trail. Mon conseil : commencez par courir en campagne, sur des chemins avec quelques cailloux, racines et autres bosses faites par les tracteurs, etc. Ensuite, aventurez-vous dans les sous-bois sur des chemins prévus pour la pratique du VTT par exemple et apprenez à courir avec des obstacles aux pieds et du dénivelé de plus en plus important.

Car oui, il ne faut pas oublier que même si le trail se court sur des chemins accidentés, cela reste de la course, et le but est de prendre du plaisir, mais aussi de terminer la course le plus vite possible.

Enfin, sachez qu’il est important d’avoir un équipement de trail adapté à cette discipline. En effet, on ne va pas courir sur des chemins accidentés avec une paire de running prévu pour la route. Non. Ici, il faut des chaussures plus résistantes, avec une semelle comportant des crans pour une meilleure adhérence sur tous les chemins possibles.
L’autre accessoire ultra important est bien évidemment le sac à dos, avec une poche d’eau. En trail vous partez courir pendant longtemps, alors il vous faut un minimum d’eau et de collation à emporter avec vous. Grâce à un sac spécialement prévu pour le trail vous pouvez prendre de l’eau et à manger et ainsi partir courir pendant de longues heures.

Lexique running : qu'est-ce que le trail en course à pied ?

« Le trail offre des paysages à couper le souffle non ? »

Voilà, grâce au lexique du bon coureur et grâce à cette courte définition du trail j’espère vous avoir donné envie de vous essayer à cette discipline de course à pied. 🙂

 

Recent Posts

Laisser un commentaire

Contactez-moi

Une question ? Un commentaire ? Envie de juste discuter avec moi ? Aucun problème, je répondrais dès que possible :)

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :