Salut à tous,

Après avoir couru mon premier marathon en 2017, je voulais courir une nouvelle fois ce marathon de Paris. Malheureusement, comme vous avez peut-être pu le lire dans mon dernier article, j’ai dû renoncer à cet objectif pour cette année.

Mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas encore envie de vous parler cette merveilleuse course. Et aujourd’hui, je voulais partager avec vous quelques conseils qui pourront en aider plus d’un. Salon du running, les différents pièges du parcours et la préparation pour le jour J, bienvenue dans l’avant marathon !

L’entraînement : l’étape à ne pas négliger

Je ne vous en apprends sûrement rien en vous disant que l’entraînement est une étape très importante pour courir correctement un marathon. Mais je tiens à bien insister sur le fait que courir un marathon n’est pas chose aisée et qu’il faut réellement être prêt et se sentir prêt à le courir. Il existe beaucoup de plans d’entraînement disponible afin d’être un minimum guidé. Le plus important est d’engendrer un maximum de kilomètres sur toute la préparation afin d’habituer progressivement le corps à courir longtemps.

Et n’oubliez pas que courir un marathon c’est 30 kilomètres de « promenade » ou sortie longue et 12 km d’efforts.

Quelques mots sur le parcours

J’en profite également de vous donner quelques conseils sur le parcours de ce marathon. En effet, Paris est connu pour avoir un parcours avec quelques petites difficultés qui peuvent rapidement « casser » les jambes. Il y a plusieurs passages avec du dénivelé positif, comme au 34ème kilomètre … Sans oublier quelques zones importantes comme le départ sur les Champs-Élysées ainsi que le passage sur les quais et dans les tunnels.

Attention au départ sur les Champs-Élysées

Oui faire un départ sur les Champs-Élysées c’est magnifique ! Cela reste un moment inoubliable et que j’ai vraiment adoré. Mais attention, car c’est ici que votre course commence à se jouer et il est important de ne pas faire d’erreur. Ne partez pas trop vite ! Surveillez votre montre et votre allure afin de ne pas courir trop vite et ainsi trop vous fatiguer pour la suite de la course.
Attention également aux pavés. En effet, ce revêtement est inhabituel et peut très rapidement mettre votre appui en difficulté, alors faites bien attention à correctement poser vos pieds, car vos chevilles vont souffrir.

Les quais et les tunnels

Entre les kilomètres 21 à 30 , vous allez avoir différents passages sur les quais de Paris et les nombreux tunnels. Personnellement j’ai adoré courir dans ces passages si atypiques pour moi. Mais je tiens à vous prévenir que ce ne va pas être de tout repos. Le premier tunnel est surement le plus gros obstacle à passer. Long d’environ 1 km, vous allez courir dans le noir, ou en tout cas avec très peu de luminosité. De plus le son est en écho ce qui peut être dérangeant. Si vous êtes sujet légèrement claustrophobe, vous allez passer un très mauvais moment … Mais rassurez-vous, il y a de l’ambiance et dès que vous aurez passé ces quelques passages techniques le parcours sera plus facile.

Découvrir le salon du running à Paris

Salon du running : le passage obligé

Courir le marathon de Paris ça veut également dire : passage obligé au salon du running dans les jours précédents afin d’aller récupérer son dossard. C’est également l’occasion de profiter pleinement des stands et des partenaires du marathon présent au salon. Si vous cherchez à découvrir ou tester de nouveaux produits vous allez être conquis : il y a des stands comme celui du site Alltricks qui présentent les dernières nouveautés en termes de montre GPS pour le running, ou encore la présence de stands de nutrition et d’alimentation comme les barres énergétiques Clifbar.

J’avais moi-même eu l’occasion de découvrir de nouveaux produits. Que ce soit les dernières innovations en matière de textiles, de chaussure running ou de nutrition sportive, il y a de quoi être servi. De plus c’est l’occasion unique de discuter avec les représentants de chacune des marques et de pouvoir tester en direct les produits. Le salon du running est réellement une bonne chose. Il vous mettra dans l’ambiance de l’avant-course et vous aidera à être mentalement prêt pour le marathon.

Dans tous les cas, je me permets de vous souhaiter bonne chance pour votre marathon et surtout n’oubliez pas que le plus important est de prendre du plaisir ! Sans plaisir il n’y a pas de performances !

Recent Posts

Laisser un commentaire

Contactez-moi

Une question ? Un commentaire ? Envie de juste discuter avec moi ? Aucun problème, je répondrais dès que possible :)

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :