Salut à tous,

Nike est un équipementier qui sort énormément de modèles running. Innovation sur innovation, nous avons chaque année, notre lot de chaussure adaptée à la pratique du running. Parmi tous ces modèles, il y a une différence flagrante qui est la semelle extérieure. Semelles Nike Air Zoom, Nike Air Max, Nike React, Nike Lunarlon, Nike Free ou plus récemment la Nike ZoomX, il y en a pour tous les goûts. Encore faut-il s’y retrouver parmi toutes ces nouveautés et savoir ce qui est le plus adapté à soi-même et surtout à la pratique que l’on a de la course à pied.

Amorti, réactivité, confort ou encore adhérence, les possibilités et améliorations sont nombreuses et chaque technologie a son point fort. Je vous propose donc dans cet article une explication des différentes technologies utilisées sur ces différentes semelles et ces différents modèles de la marque au swoosh.

Test et avis Nike Air Zoom Pegasus 34

Qu’est-ce que le Nike Zoom Air ?

La semelle Zoom Air fait partie de la famille Nike Air. Cette semelle est composée d’une ou plusieurs unités d’air. Ces différentes unités sont chacune composée de fibres qui s’étirent sous la pression exercée par la foulée. Le point fort de ces unités est que la fibre se remet directement en place au cours de la foulée, ce qui offre une sensation de réactivité très appréciée. Ajoutez à cela, un confort et un amorti important et vous obtenez une semelle Air Zoom fait pour les coureurs universels.

On retrouve cette semelle dans les modèles Nike Pegasus sous différentes formes. Vous aurez par exemple 2 unités d’air zoom dans la Pegasus 34 (voir mon test), ou encore une seule unité d’air zoom mais sur l’intégralité de la semelle sur la Pegasus 35 (voir l’article).

Semelle Nike Free RN Motion édition 2016

Qu’est-ce que le Nike Free ?

L’idée derrière Nike Free est simple : améliorer la performance athlétique en permettant au corps de fonctionner le plus naturellement possible. En effet, les chaussures Nike Free offrent les avantages de la course pieds nus tout en ayant un minimum de confort et de maintien. Avec une semelle Free, vos pieds restent libres, vos orteils ont un appui plus important dans la foulée et cela fait travailler différemment vos muscles afin d’avoir une foulée plus naturelle. C’est très proche des chaussures type barefoot.
Attention, longtemps à la mode, les chaussures de running Nike Free sont à destination des coureurs relativement expérimentés, qui sont à la recherche d’une foulée la plus naturelle possible. Si vous êtes débutants ou que vous aimez avoir de l’amorti et de la réactivité, le Free n’est pas conseillé.

Différences entre les différents modèles 3.0, 4.0 et 5.0

Il existe différents types de chaussures running Free. 3.0, 4.0 ou encore 5.0 le numéro indique le drop de la chaussure. Par exemple, le modèle 5.0 correspond à un drop de 5 mm et le 3.0 à un drop de 3 mm. Pour rappel, le drop est la différence de hauteur entre l’avant-pied et le talon. Plus ce dernier est réduit, plus vous êtes proche d’une foulée dite naturelle, donc proche de 0.
Pour ceux que ça intéresse, j’avais réalisé un test des Nike Free 5.0. Ca remonte un peu, mais vous en apprendrez plus sur ce modèle et comment je l’utilisais.

Semelle Lunarlon de la Nike Lunarepic flyknit édition 2016

Qu’est-ce que le Nike Lunarlon ?

Le système d’amorti de la semelle intermédiaire Lunarlon (anciennement Lunarfoam) présente deux pièces qui s’associent pour apporter une sensation de légèreté, de souplesse et de dynamisme.
Il y a d’une part un noyau en mousse légère situé sous l’avant-pied. Ce noyau en mousse souple et élastique est résistant et répartit la puissance des impacts uniformément sur l’ensemble du pied.
D’autre part, il y a la gaine en mousse plus ferme qui est présente au niveau du talon. Cette mousse stabilise le noyau plus souple afin qu’il reprenne immédiatement sa forme initiale lors de la foulée.

La force de cette semelle intermédiaire Lunarlon inventée par Nike est qu’elle permet de répartir uniformément la force de l’impact sur tout le pied. Cela réduit considérablement les points de pression douloureux sur les pieds.

Pour ce qui est des modèles utilisant cette technologie, et bien, on retrouve les Nike LunarEpic sortis en 2016 ou encore les Nike Lunarglide 9.

Semelle Nike React Running

Qu’est-ce que le Nike React ?

L’objectif de la technologie React est de réunir en une seule semelle une mousse légère, douce, réactive et plus durable. Nike a réussi à développer en interne cette technologie permettant ces prouesses en running. D’après Nike, la chaussure Epic React (équipée de cette technologie) est 11% plus souple qu’une LunarEpic Low Flyknit 2 (technologie Lunarlon). De plus la technologie React offre 13% de retour d’énergie en plus. Son secret ? Avoir une chaussure avec directement la mousse, sans enveloppe externe. Cette semelle a été testée à mainte reprise afin d’avoir des résultats très intéressants pour la marque au swoosh. Ainsi, la question de durabilité a été primordiale pour son développement.

Athlète, ingénieur, concepteur et assistance à la création par ordinateurs, au final, il aura fallu plus de 3 ans à Nike pour créer cette technologie révolutionnaire en running.

Semelle mousse ZoomX de la nouvelle Nike Pegasus Turbo 2018

Qu’est-ce que le Nike ZoomX ?

L’amorti Zoom X est une nouvelle mousse ultralégère offrant un retour d’énergie jamais vu pour une chaussure de running. À l’intérieur de la mousse se trouve une plaque de fibre de carbone, celle-ci sert à donner un retour d’énergie à partir du talon à chaque impact avec le sol. Se rapprochant plus d’une sensation de propulsion. Développé pour la tentative du marathon en moins de 2h en 2017, cette semelle a été associée à la chaussure Nike VaporFly 4%. Destinée principalement aux athlètes professionnels.

Plus récemment encore, nous venons d’apprendre que cette semelle a été retravaillé  afin de créer une chaussure hybride : la Nike Pegasus Turbo. Mélange entre une Nike Pegasus 35 et une Nike VaporFly 4%. Seule différence (et pas des moindres) la plaque en fibre de carbone a été retirée de la semelle afin de n’avoir que la technologie Zoom. Cela devrait, d’après l’équipementier, donner une chaussure très performante à destination des athlètes pour leurs nombreux entraînements, mais également aux runners lambda pour leurs différentes courses sur route, jusqu’au marathon.

Semelle Nike Air Max Running

Qu’est-ce que le Nike Air Max ?

Petit aparté par rapport aux différentes semelles présentées avant, les semelles Air Max sont sur des modèles de chaussures plutôt destinés à la ville et pour tous les jours plutôt qu’à la pratique de la course à pied. Néanmoins, certains modèles de running sont présentés avec cette technologie. Mais ce ne sont pas les modèles les mieux adaptés à une pratique sérieuse. Par contre, c’est toujours intéressant de présenter cette technologie. Le Air Max donc, c’est une semelle dotée de coussins gonflables à la fois flexibles et résistant, rempli d’air sous pression. Cela, dans le but d’obtenir une plus grande souplesse et un meilleur amorti sans compromis sur la structure de la chaussure. Les unités Air Sole conservent leur forme initiale grâce à leur élasticité et à l’absorption du choc lors de la foulée. Cela offre un confort et une légèreté non négligeables.

L’amorti Nike Air vise à réduire le poids de la chaussure sans en altérer ses performances. Plus la chaussure est légère, moins l’athlète doit dépenser de l’énergie pendant son run et ses foulées. C’est d’ailleurs un peu ce que l’on retrouve sur l’intégralité des technologies présentées dans cet article.

Au final, quelle semelle choisir pour le running ?

Quelle semelle dois-je choisir pour la pratique du running ? Ou plutôt, quelle paire de running je dois choisir pour courir ? Pour ma part, je pense qu’il faut tout d’abord bien définir ses objectifs en fonction de son ambition. Savoir si l’on souhaite courir occasionnellement ou à une fréquence un peu plus intensive. Ensuite, il faut bien évidemment se renseigner un maximum sur les différentes paires de running et les différentes marques.

En résumé :

  • Nike Air Zoom : semelle pour tous les coureurs (débutant à avancé) qui souhaite courir occasionnellement ou jusqu’à une distance d’un marathon. Préférer un modèle de chaussure type Nike Pegasus.
  • Nike Free : pour les coureurs cherchant une foulée naturelle, proche de la course à pied pieds nus. À recommander pour les personnes quelque peu aguerries par la pratique de la course à pied.
  • Nike React : semelle équipant le modèle Nike Epic React, à destination de tous les coureurs. Je recommande d’utiliser ce modèle pour des courses jusqu’au semi-marathon (à voir en fonction du poids de la personne).
  • Nike ZoomX : pour les coureurs avec un niveau déjà avancé, recherchant plus de réactivité que d’amorti sur une chaussure. Ce type de semelle est adapté sur des modèles à destination des athlètes et donc des modèles couteux.
  • Nike Air Zoom : ce type de semelle convient à différents types de chaussures. De la chaussure plus lifestyle à la chaussure de running. Renseignez-vous bien en magasin et essayez les différentes paires avant d’en acheter et partir courir avec.
Recent Posts

Laisser un commentaire

Contactez-moi

Une question ? Un commentaire ? Envie de juste discuter avec moi ? Aucun problème, je répondrais dès que possible :)

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :