In Conseils

Salut à tous,

Aujourd’hui je veux aborder un sujet qui peut s’avérer très facile et qui pourtant reste très complexe : courir à jeun. Connue de pratiquement tout le monde, et pratiquée par une poignée de personne, la course à pied à jeun est un mode de vie et/ou un mode d’entraînement qui peut faire peur. De plus, on entend beaucoup parler de cette pratique, car « courir le ventre vide permettrait quelques promesses » du genre : maigrir, gagner en performance, etc. Mais est-ce que ça fonctionne réellement ? Quels sont les vrais bénéfices que procure la course à jeun ? Je tente de vous répondre le plus précisément possible dans mon article.

Qu’est-ce que signifie : courir à jeun ?

Courir à jeun, c’est le fait de partir courir (ou faire un autre sport) sans avoir mangé. En général, on se lève du lit, on s’habille et on va courir. Le dernier repas date de la veille au soir, et notre corps a eu tout son temps pour digérer et absorber ce dernier repas. Les stocks sont donc assez bas (plus bas qu’en journée entre le midi et le soir par exemple). Pas d’inquiétude, cela ne veut pas dire que les réserves de votre corps sont épuisées, non, bien au contraire. Le corps humain possède pas mal de réserve que ce soit au niveau des graisses que du sucre.

Courir à jeun, va donc obliger le corps à aller puiser dans ces réserves afin qu’il puisse tenir l’effort pendant toute sa durée. Donc logiquement, il va puiser dans le gras et le sucre, afin de bien nourrir les muscles. Mais il ne faut pas se faire d’idées, des réserves le corps il en a beaucoup, et ce n’est pas le fait de courir à jeun qui va faire qu’il va toutes les utiliser et toutes les consommer.

Courir à jeun permet-il de maigrir ?

Courir à jeun va brûler plus de graisse. C’est un fait. Mais ce n’est absolument pas la solution miracle pour perdre du gras. Du moins pas en un seul run, et pas en une seule journée. Si l’on imagine que l’on souhaite maigrir grâce à la course à pied et grâce au fait de courir à jeun, il faudrait répéter les runs tôt le matin sur une période très longue, où le corps n’aurait pas forcément le temps de refaire ces réserves et son stock de graisse. C’est facile à imaginer, mais beaucoup moins facile à mettre en pratique.

Le corps a constamment besoin de réserve et de stock pour fonctionner normalement. Donc dès que vous allez manger dans la journée, il reconstituera ses réserves. Alors en pratique non, courir à jeun ne permet absolument pas de maigrir. Il faut s’ôter cette idée de la tête. Mais pas d’inquiétude, car si je vous parle de la course à jeun c’est que forcément il y a des bénéfices à cela.

Quels sont les vrais bénéfices de courir à jeun ?

Entraîner son physique

Le premier bénéfice et probablement le plus important est que courir à jeun permet d’entraîner son corps à réaliser un effort sans avoir nécessairement toutes les ressources dont il a besoin. Cela veut dire qu’il va devoir aller puiser dans son stock afin de fournir de l’énergie et du carburant à notre corps et à nos muscles, afin de bien poursuivre l’effort. C’est typiquement le même type d’effort, que lors d’une fin de course par exemple : lors d’une course telle qu’un marathon, le corps subit un effort important pendant plusieurs heures. À un moment donné, les stocks sont quasiment épuisés et c’est là que les coureurs commencent à ressentir de la fatigue ,etc. Et bien courir à jeun va permettre de reproduire ce type d’effort. Donc en gros, plus on s’habitue à courir le ventre vide, mieux on se prépare à courir sur nos réserves et à être plus efficace sur les moments de fin de courses.

Entraîner son mental

Un autre bénéfice de courir à jeun est le fait d’entraîner son mental. En effet, se lever et aller directement courir consiste à réaliser un effort physique dès la phase où notre corps sort du repos. C’est en général là qu’on a « la tête dans le cul ». Se motiver à aller courir c’est en réalité un moyen d’entraîner son mental, et ça, c’est bon pour plein de choses. Déjà on commence la journée par une activité sportive et donc on est mieux dans son corps. Et le fait de réaliser cet effort nous entraîne à améliorer notre motivation pour la course à pied. Que du bon !

Mes conseils pour les débutants en course à pied

Courir à jeun, ce n’est pas pour tout le monde. Il y a des gens qui le vivent très bien, d’autres moins. Le plus important est d’essayer tranquillement, étape par étape afin de bien se connaitre soi-même. Il est donc important de suivre quelques conseils pour ne pas réaliser d’erreurs qui pourraient très vite vous décourager de courir à jeun. Par chance, je suis un fidèle adepte de la course à pied à jeun. Je vous partage donc tout ce que je sais pour que vous puissiez vous aussi vous adonner à ce plaisir de la vie.

Bien commencer sa course à jeun

  • Bien s’hydrater avent la séance. Courir à jeun ça ne veut pas dire ne rien avoir du tout dans le ventre, non. Vous avez le droit de boire ! Et c’est même une obligation, votre corps a plus besoin d’eau que de nourriture. Alors obligez-vous à boire dès votre réveil.
  • Échauffez-vous avant de partir. Vous sortez du lit, vous avez par conséquent besoin de sortir de la période de repos. Prenez quelques minutes pour échauffer naturellement votre corps. Étirez-vous tranquillement, prenez le temps de bien vous habiller, prenez une dizaine de minutes pour réaliser une tâche à la maison, etc. Cela dans le but de démarrer la journée tranquillement.
  • Emportez une barre ou du sucre. Si vous n’êtes pas habitué à courir à jeun, il faut absolument que vous preniez avec vous un encas consistant à grignoter. Vous pouvez très vite vous sentir mal et votre corps peut vous réclamer du sucre. Ça arrive très souvent. Alors, prenez avec vous une barre de céréales, une boisson sucrée ou un morceau de chocolat ou du sucre. Ça vous aidera à tenir au cas où. On est jamais trop prudent !

Pendant sa séance

Le seul conseil que je puisse vous donner pendant votre séance à jeun c’est de ne pas trop forcer et surtout de bien écouter votre corps. Si vous ne vous sentez pas bien alors, ralentissez, marchez et mangez. Si vous n’êtes pas motivé, vous pouvez persévérer le temps de mieux vous réveiller. Mais rester tout de même prudent. Surtout les premières fois où vous allez courir.

Si vous n’êtes pas sûr de vous, n’allez pas trop loin. Faite juste un petit tour, courez pendant quelques minutes puis rentrer. Il n’y a pas de mal à faire une petite séance de running, surtout si vous n’êtes pas habitué à courir le matin. Ça viendra par la suite.

Ne pas négliger l’après-run

  • Mangez après votre course. Voilà, le moment est enfin là, vous pouvez manger un bon petit déjeuner. Profitez de l’après-course pour vous faire un repas complet afin de bien favoriser la récupération. Côté alimentation je peux vous conseiller de manger des protéines et des fruits pour le sucre. Ça vous fera du bien.
  • Petit bonus : la douche après la course. Chose essentielle après le sport, vous allez adorer votre douche du matin après votre séance, croyez-moi. Et profitez-en pour vous passer de l’eau froide sur les jambes, ça détendra les muscles.

Manger pendant ou après une séance de running à jeun

Bannir les mauvaises croyances sur le run à jeun

Vous l’avez lu, courir à jeun ça peut apporter quelques avantages au corps qui peuvent faire progresser un runner. Mais on peut lire un peu partout que la course à jeun permettrait de faire plus comme perdre du poids ou avoir une meilleure endurance. Et je vous déconseille de croire ce genre de chose. Car non, courir à jeun de va pas nous faire maigrir et encore moins avoir une meilleure endurance. Si vous souhaitez perdre du poids, il n’y a pas de recette ou d’entraînement miracle. Il faut avoir une alimentation bien équilibrée qui soit couplée à une activité sportive régulière.

De plus, j’ai pu lire des articles ou des témoignages sur le fait que la course à jeun pourrait avoir un effet sur la perte de masse musculaire. C’est ce que les personnes pratiquant la musculation ou autre sport de poids pourraient être amenées à penser. Mais de mon point de vue je ne pense pas que c’est vrai. Si on réfléchit bien, courir à jeun (comme je l’ai dit plus haut) c’est permettre au corps de puiser de l’énergie dans ses réserves de graisse et de sucre. À aucun moment le corps ne va avoir besoin de puiser une quelconque énergie dans les muscles, comme la protéine.

Oui les muscles ont besoin d’énergie pour bien fonctionner, c’est un fait. Mais il ne faut pas vous inquiéter, votre corps (avec de l’entraînement) fonctionnerait très bien sans que vous ayez mangé avant. Donc non courir à jeun n’entraînera pas une perte de muscle. Et avec un petit déjeuner bien équilibré à base de bon sucre et de protéines, votre corps se reconstituera entièrement au niveau des réserves et préservera vos muscles.

Et si vous tentiez de courir à jeun ?

Voilà, j’ai pu vous transmettre tout ce que je pouvais savoir sur la course à jeun. Peut-être qu’il y a plus à savoir, en tout cas avec ça vous pouvez vous aussi tenter l’expérience. Le plus dur en réalité c’est de se lever le matin et de se motiver à partir courir. Mais ne vous en faites pas, je suis sûr que ça vous fera du bien. Courir tôt le matin procure des sensations différentes et vous permet de commencer la journée de la meilleure des façons.

N’oubliez pas qu’il est plus qu’important de bien vous connaitre, de bien connaitre votre corps et de surtout l’écouter. Si vous avez des difficultés à courir en étant à jeun, ne forcez pas votre séance. Rentrez tranquillement et réessayez un autre jour. L’important est d’y aller par étape et d’habituer le corps pas à pas.

Vous courez déjà à jeun ? Partagez avec nous votre expérience. 🙂

 

Recent Posts

Laisser un commentaire

Contactez-moi

Une question ? Un commentaire ? Envie de juste discuter avec moi ? Aucun problème, je répondrais dès que possible :)

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :