J’ai couru mes premiers 10 km en compétition ce dimanche dernier. En effet, avant ce jour je n’avais jamais participé à une course de running officielle et je n’avais toujours couru que lors de mon temps libre. Je vous fais donc mon retour sur cette épreuve et vous partage au maximum ce que j’ai pu ressentir tout au long de ces kilomètres et ce que je prévois pour la suite.

Le semi-marathon du Lion de Belfort 2016

Au départ, mon objectif de cette année était de participer au semi-marathon de ma ville. Je voulais faire cette distance emblématique afin de me tester directement sur un effort conséquent et de voir si vraiment j’en étais capable.
Mais à cause d’un entrainement mitigé et des petits problèmes de santé me forçant à prendre quelques jours de repos – et ce à plusieurs reprises, – j’ai du revoir cet objectif de course et me résoudre à parcourir une distance de 10 km plutôt que de 21 km.

Cela ne m’a pas posé un énorme problème, car j’étais déjà très content de participer à une course et le 10 km même s’il n’est pas une énorme distance, demande beaucoup d’effort sur la vitesse et donne surtout un très bon avant-goût de la compétition. En réalité, pour une première course c’est peut-être la distance parfaite.

Mon premier 10 km en compétition

Je ne vais pas laisser trainer le suspens plus longtemps, cet article va être assez long, car je veux rentrer à fond dans les détails de la course, de mes objectifs et de mes ressentis.

Les résultats sont les suivants :

Sur 1544 participants à la course de 10 km du Lion de Belfort 2016 je suis arrivé 403e pour un temps de course officiel de 0.52:58:36 (53min01s sur ma montre que j’ai activée à mon passage sous banderole au départ).
Un temps légèrement au-dessus de mon objectif secret qui était de le boucler en moins de 50 min. Mais vous allez le voir après, cette course s’est avérée plus difficile que prévu et j’ai dû ralentir ma cadence à cause de la chaleur qui a surpris plus d’un participant.

L’ambiance et le stress du départ

Allez on commence depuis le départ de la course. J’arrive à un peu plus d’une heure sur le lieu du départ. J’ai simplement préparé en avance ma tenue pour ce 10km : t-shirt Coureur du Dimanche, mon nouveau short Skins, mes habituelles chaussettes Nike et ma paire d’Adidas Adizero Adios Boost 3 bien lacée à mes pieds et prête à avaler le bitume. Bien évidemment, je n’oublie pas d’avoir avec moi ma montre Garmin Forerunner 235 qui me sera très utile durant tout le long de la course.  

Avant de me positionner dans le peloton du départ je devais encore aller retirer mon dossard, cela n’a pas facilité ma préparation jour J et j’avoue que le fait de retirer mon dossard quelques minutes avant la course m’a fait monter un peu la pression.
Dossard numéro 2623 (mon premier numéro !) retiré, je me dirige en petite foulée vers la ligne de départ.

Lorsque je vois que la ligne n’est pas engorgée et que les gens prennent leurs temps pour s’aligner, je décide de m’échauffer un peu et de légèrement faire monter le cardio.

Le départ est initialement donné à 13h45, je me place donc à environ 50 m de la ligne de départ, afin de ne pas être avec des coureurs plus fort que moi. Je préfère laisser de la place à ceux qui veulent réaliser des temps plus courts que moi.

13h47, le départ sonne et c’est parti. Tout le monde joue des coudes pour pouvoir trouver son allure et avoir assez d’espace pour évoluer tranquillement. Petit regard à mon montre, je vois qu’au bout d’environ 250 m la cadence tourne à 6’30, très lent donc. Je me fais gêner plusieurs fois par des coureurs voulant doubler en forçant littéralement le passage.
J’arrive néanmoins à trouver ma place et ma cadence habituelle au bout d’environs 500 m. Je préfère légèrement accéléré afin de gagner du terrain sur cette immense foule.

Je termine le premier kilomètre à une allure de 5:25. Ce qui est disons une allure normale que j’ai à chaque départ de course lors de mes entrainements. Sauf que là j’ai du me battre pour avoir assez d’espace pour partir :).

Le Lion Belfort 2016 - Arrivée des 10 km

Je me trouve derrière ces concurrents dans la dernière ligne droite !

Kilomètre 2 :

Le second kilomètre se déroule très bien. Je suis rentré dans la course, il y a encore pas mal de monde qui joue des coudes pour avancer. Je me trouve sur le côté droit de la foule, j’avance rapidement, je ne ressens aucun problème dans les jambes et le cardio réponds très bien. Je continue d’accélérer afin d’être dans ma bonne allure et de dépasser celles et ceux qui s’étaient placés trop près de la ligne de départ, mais qui ne tiennent pas la cadence.

Au final je boucle ce second kilomètre en 4:38. Ce qui fait de ce kilomètre le plus rapide courut lors de la course. À ce moment précis, je le sais, il faut que je ralentisse si je veux tenir les 8 restants … Mais faut avouer que les applaudissements, et les encouragements font énormément de bien et nous font avancer sans aucun problème.

Kilomètres 3, 4 et 5 :

La course se déroule merveilleusement bien. Seul bémol au programme : la chaleur. On est dans une période ou la météo alterne entre nuages et pluie. Ce dimanche-là, il y avait un grand soleil et le départ de la course étant à 13h45, la température atteignait les 25 degrés. Autant vous dire que je n’étais pas prêt, et je n’étais pas le seul.

Je commence à réellement transpirer et à avoir la gorge sèche. Moi qui ne suis pas habitué à boire lors de mes entraînements, je me dis que je dois vite arriver au ravitaillement pour tenter de boire et de me rafraîchir un peu. En parlant de rafraîchissement, l’un des spectateurs se tient au bord de la route avec un jet d’eau prêt à accueillir tous les coureurs. Parfait, je me mets pile dans l’axe et passe sous ce jet rafraîchissant qui fait un bien fou.

Au ravitaillement, j’arrive à attraper un verre d’eau et à boire difficilement quelques gorgées. Ça suffit à continuer sur ma lancée et à passer la moitié de la course sans trop de problèmes.

Au total mon allure est la suivante :

Km 3 : 4:54, Km 4 : 5:02, Km 5 : 5:07. J’ai volontairement ralenti à cause de la chaleur et de la montée qui se trouve entre le kilomètre 5 et le 6.

Kilomètres 6, 7 et 8 :

C’est la que la partie se complique un peu. Le 6e kilomètre était le plus dur annoncé, car il se déroulait sur une belle montée et un dénivelé positif se déroulant sur une longue distance. J’avoue avoir donné pas mal d’effort à cette partie-là de la course et peut être même trop. Néanmoins j’ai réussi à garder mon allure de course et à doubler plusieurs concurrents qui ont commencés à bien ralentir dans cette phase. Il y avait même plusieurs personnes allongées par terre et pris en charge par des policiers ou la protection civile.

La suite s’est déroulée sur la même allure, mais je sentais que je devais de plus en plus forcer dans mon énergie afin de donner assez de puissance à mes jambes pour tenir le cap. À l’approche du huitième kilomètre, j’ai commencé à me sentir moins bien. La chaleur m’a assommé, je sentais le sang circuler à l’intérieur de ma tête et je me sentais vraiment bien, comme un début de fringale. C’est à ce moment précis que le mental m’a quelque peu lâché et que j’ai décidé de prendre une minute de marche rapide pour souffler. Petit coup d’oeil à ma F235, j’étais à 102% de ma FC Max. J’en profite donc pour prendre un bon verre d’eau au dernier ravitaillement, à le boire doucement et à manger une pâte de fruits bien sucrée.

1min45 sec plus tard je me dis que je perds beaucoup trop de temps et je me remets à courir plus doucement.

Au final j’ai parcouru ces 3 kilomètres à l’allure suivante : Km 6 et 7 : 5:15 et km 8 : 5:22.

J’avoue ne pas être fière du kilomètre 8 et du début du 9, car marcher plusieurs centaines de mètres m’a mis un coup au moral. Je me suis fait dépasser par plusieurs concurrents et j’ai donc perdu trop de temps. Néanmoins je me suis senti obligé de le faire, afin de reprendre un peu de force et de faire baisser la pression que je ressentais face à la chaleur.

Du 9e kilomètre jusqu’à l’arrivée

Le 9e kilomètre s’est bien déroulé, ressentant toujours le besoin de m’économiser, j’ai du me battre avec mon mental pour continuer sur ma lancée et arrivée le plus vite possible. Même si à ce moment-là je me doutais que mon objectif de terminer en 50 min max ce 10 km était raté, je ne voulais absolument pas passer la barre des 55 min. Hors de question !

Le public était de plus en plus présent, l’arrivée en plein centre-ville approchait à grands pas, j’ai donc arrêté de penser et j’ai laissé mes jambes avancer grâce aux encouragements et aux applaudissements des spectateurs.

J’avais très envie d’accélérer pour rattraper mon retard, et je me suis dit que sur les 500 derniers mètres j’entamerai un sprint final. Petit regard sur ma montre, je vois afficher 9,5 km, je sais que je peux le faire alors je me lâche. J’entame des grandes foulées et j’arrive à dépasser celles et ceux qui sont allés au bout d’eux-mêmes, mais qui ne lâche rien.

Je vois l’arrivée, et ne pense qu’à une chose : passer la ligne et arrêter ce chrono ! Je fais abstraction complète des gens autour de moi, j’entends les applaudissements, les encouragements et quelques commentaires, mais je suis tellement concentrés que je ne vois rien à part la ligne d’arrivée.

Au final je l’a franchi et arrête ma montre qui affiche les 10 km en 53 min et 01 sec. Le tout pour une allure de 5:16/km.

J’avoue qu’à ce moment-là je n’en peux vraiment plu. Je suis épuisé par la chaleur, et j’ai vraiment besoin de boire. Par contre, je n’ai absolument pas mal aux jambes ni de difficultés à respirer et ça me rassure, car c’était des problèmes récurrents que j’ai eus lors de mes entrainements.

Captain Running - Course 10 Km Le Lion Belfort 2016 - Strava

Mes impressions globales sur la course 10 km du Lion 2016

Il est clair que j’étais venu participer au Lion 2016 de Belfort sur l’épreuve du 10 km avec l’objectif de le terminer et de le terminer en moins de 50 min. C’est un objectif que j’ai à moitié accompli.

Néanmoins cette course m’aura permis de voir à quoi peut ressembler une course et à quoi peut ressembler l’ambiance qui se trouve lorsqu’on est l’un des acteurs dans la course. J’ai vraiment aimé courir ce 10km du Lion 2016, et il est sûr et certain que je vais essayer de m’inscrire et de m’aligner sur d’autres courses à l’avenir.

Courir m’a permis de voir aussi mes points faibles et voir sur quoi je devais travailler pour qu’à l’avenir je puisse mieux courir et me sentir mieux dans ma course.

Je reste donc satisfait de ma place de 403e sur 1544 participants et j’ai désormais un temps réel de base sur 10km.

Mes remarques au niveau de la course

Je me permets de faire quelques remarques au sujet de cette course et de l’organisation. Bien que cette dernière ne soit pas à son coup d’essai (33 ans d’existences pour le semi je crois), il y a toujours des détails qui seraient agréables de changer. Par exemple, les finishers des différentes courses n’obtiennent à leur arrivée, aucune médaille ou aucun t-shirt représentatifs de l’effort qu’ils ont fait. Seuls quelques vainqueurs d’épreuves gagnent une médaille. Je pense qu’il serait agréable que tous les finishers obtiennent au moins un t-shirt symbolique et une médaille serait un réel plus. Surtout que la course n’est pas gratuite et que je pense que 12€ pour 10km c’est très bien comme prix …

Pour le reste je n’ai rien à redire, l’ambiance était là, l’organisation (bénévoles, policier, sécurité et protection civile) était plus que présente, et les ravitaillements étaient bien organisés.

Recent Posts
Showing 3 comments
  • Fid
    Répondre

    tu as du mal calculer ta FCM car tu ne peux pas etre a 102%

pingbacks / trackbacks
  • […] une compétition c’est la base. Et c’est vraiment très important. Comme vous le savez, j’ai participé à ma première vraie compétition il y a quelques semaines. Même si cette course de 10 km n’était pas mon coup d’essai […]

  • […] dernière j’ai déjà participé au Lion. Mais c’était sur la distance des 10 km, voir mon compte-rendu de cette course. Et je l’avais déjà dit, mais j’en avais vraiment bavé. J’avais bouclé la […]

Laisser un commentaire

Contactez-moi

Une question ? Un commentaire ? Envie de juste discuter avec moi ? Aucun problème, je répondrais dès que possible :)

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :