Blessure : Clap de fin pour le début 2018

Salut à tous,

Beaucoup d’entre vous qui me suivent sur ce blog ou sur les réseaux sociaux ont suivis mon entraînement depuis le mois de décembre 2017 pour le marathon de Paris 2018. Malheureusement, après 10 semaines intenses d’entraînement en course à pied je me suis blessé et j’ai par conséquent dû tirer un trait sur cet objectif (et d’autres entres temps). Je vous donne plus de détails dans la suite de cet article :

10 semaines d’entraînement intense

J’avais déjà couru le marathon de Paris l’année dernière, et j’en avais profité au maximum. Cette année je voulais retenter l’expérience en m’entraînant plus sérieusement afin de m’améliorer et surtout avec l’objectif d’améliorer mon temps de quasiment 30 minutes !

Les premiers signaux envoyés par le corps

Lorsque l’on pratique un sport, le corps doit s’adapter à chaque nouveaux mouvement ou nouvelle habitude. Des fois ça passe, et d’autres fois ça casse un peu. Avant de casser, le corps nous envoie toujours des signes qui doivent nous alerter. On peut choisir de ne pas y prêter attention ou au contraire de lever un peu le pied et d’écouter son corps. Vous vous doutez que moi j’ai choisi d’écouter mon corps, et ce depuis le début que je fais du running.

Le premier signe que j’ai reçu a été après une séance de fractionner sur tapis de course. Je les ai enchaînés depuis le mois de décembre et à la fin de celle-ci j’ai commencé à avoir une petite douleur à un genou. C’était la première fois et c’est pour cela que j’y ai prêté attention. Néanmoins, je me suis dit que c’était parce que j’avais un peu trop forcé et qu’un peu d’étirements et de repos me feraient du bien.

Le second signe, plus présent cette fois-ci a été lors d’une sortie longue de 16 km. La douleur est revenue à mi-chemin et j’avoue avoir eu du mal à terminer ma sortie. Ce jour-là je me suis dit que j’allais prendre plus de repos afin de voir comment ça allait évoluer.

Le repos et les tests avant tout

Après ces 2 run où j’ai commencé à sentir une douleur à ce genou droit, je me suis dit que j’allais voir comment ça allait évoluer sur une très courte sortie en mode EF et sans forcer. Et là j’ai compris que la blessure était déjà présente, car durant cette nouvelle sortie je n’ai pas pu courir que 4 km et en ayant beaucoup de mal à poser le pied par terre. Dès lors, j’ai pris 3 semaines de repos sans running afin de laisser un maximum de chance à mon corps de récupérer convenablement.

Trois semaines ont passées où je n’ai ressenti aucune douleur dans mon quotidien. Même lorsque j’ai fait un peu de vélo, je n’ai rien ressenti.
J’ai donc décidé de retenter une simple séance de running en prévoyant un autre test en EF sans forcer afin de voir comment ça avait évolué. Et là encore j’ai eu une douleur dès le premier kilomètre et la sortie a réellement confirmée que je devais prendre rendez-vous avec mon médecin afin d’avoir une vraie réponse sur ce que j’avais et afin de prendre les devants pour que cela n’empire pas.

L’avis du médecin sur ce début de blessure

Cette blessure s’avère être en réalité une tendinite. Blessure très fréquente chez les sportifs, que ce soit en course à pied, en football et même en cyclisme. Et dans ce cas-là il n’y a pas de miracle, le meilleur traitement reste le repos et quelques séances chez un kinésithérapeute.

Comment je me suis fait ça ? Il y a plusieurs faits et réponses possibles. Cela peut être dû à une forme de surentraînement. Il est vrai que j’ai augmenté ma charge d’entraînement en running depuis plusieurs semaines et les différents efforts liés à cela.
On peut également considéré que le fait d’avoir couru sur un tapis de course à plusieurs reprises ait joué un rôle dans l’apparition de la tendinite, il est toujours conseillé de varier le plus possible les séances donc cela est possible.

Et pour la suite en 2018 ?

Ma priorité est désormais de me soigner le plus rapidement possible afin de pouvoir reprendre tranquillement la course à pied. J’ai au moins 10 séances de kiné à faire, mais cela peut prendre plus ou moins de temps. Il est encore trop tôt pour avoir plus de détails sur ce traitement.

Je tire donc un trait sur quelques courses qui étaient prévues pendant les mois de mars et avril et j’espère pouvoir être de nouveau apte à bien courir pour cet été voir la fin de l’été. Si tout se passe bien, j’aimerais reprendre l’entraînement pour des courses qui auront lieu en septembre/octobre. Mais pour le moment c’est repos, repos et repos.

Showing 3 comments
  • Le Geuff
    Répondre

    Salut Captain, je me disais bien aussi que ce n’etait pas normal de ne plus avoir de nouvelle. C’est toujours rageant quand ton corps te rappelle à l’ordre !! Vraiment je compatis et te souhaite de ne pas traîner cette tendinite. Bon rétablissement. Et surtout ne t’arretes Pas à partager tes expériences… Pour ma part je me laisse un an avant mon premier marathon…

    • Axel
      Répondre

      Salut !
      Merci pour ton commentaire. J’espère vite me rétablir, j’ai déjà commencé les séances de kiné et j’arrive à courir quelques kilomètres sans douleurs. Encore quelques semaines et je pense que je serais progressivement apte à retrouver un bon niveau pour tenter un nouvel entraînement pour une future course.

      Tu as raison de te laisser un peu de temps avant un marathon, ça te permet d’acquérir de l’expérience et pas mal de kilomètres. Bon courage à toi !

pingbacks / trackbacks

Laisser un commentaire

Contactez-moi

Une question ? Un commentaire ? Envie de juste discuter avec moi ? Aucun problème, je répondrais dès que possible :)

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :