Salut à tous,

Courir sous la pluie c’est une épreuve que beaucoup redoute et pourtant, avec les bons conseils il est très facile de passer à travers les gouttes. Plus sérieusement, je sais que le run sous la pluie ce n’est pas au goût de tout le monde. C’est moins agréable qu’un ciel bleu, l’eau, ça mouille, il y a de la boue, ça salit nos belles chaussures, etc. Mais est-ce que vous seriez convaincue si je vous disais qu’en réalité, courir sous la pluie ce n’est pas plus difficile que de courir quand il fait 30°C ? Que courir sous la pluie lorsque l’on a un minimum d’équipement c’est très agréable et qu’on peut en tirer de très bons bénéficie lors de sa préparation à une course ? Si vous avez lu ces quelques lignes, c’est que vous avez envie d’en savoir plus. Alors, ne perdons pas de temps, je vais vous donner quelques conseils pour affronter le mauvais temps. J’en profite également pour vous montrer quelques articles running (veste pluie, k-way running, chaussure waterproof, etc.) qui vous seront très utile !

Bien choisir sa veste contre la pluie

Le running par tous les temps ça commence toujours par bien choisir son équipement. C’est la base. Lorsqu’il pleut, qu’il vente ou encore qu’il neige, le corps doit être protégé afin d’être plus efficace durant l’effort. Je voulais commencer par vous parler du haut du corps avec le choix d’une bonne veste de pluie. Pourquoi ? Et bien parce que c’est là où on a le plus le choix d’articles et c’est là qu’il faut la protection la plus efficace contre l’eau. Les jambes ce n’est pas grave si elles sont mouillées, cela n’a pas d’incidence sur la performance, et c’est en général moins désagréable que d’avoir le buste ou les bras trempés. Les pieds c’est important, mais on y vient juste après.

Donc, bien choisir sa veste contre la pluie ce n’est pas si difficile que ça. La première règle à respecter c’est de bien comprendre que non, les habits que l’on a l’habitude de porter par temps de pluie, ne sont pas les plus adaptés à la pratique du running par temps de pluie. Que non, le k-way qui se roule en boule et facilement transportable n’est pas le meilleur choix que l’on peut faire pour courir sous l’eau. Pourquoi ? Et bien parce que la seconde règle à respecter c’est qu’il faut que la veste nous protège contre la pluie mais qu’elle nous permette également d’évacuer la transpiration

Quelle veste pour courir sous la pluie ?

Voici un sélection de veste contre la pluie avec et sans manches, ainsi que de coupe-vent. Cela reste une sélection « basique » qui vous donnes quelques exemples d’articles utiles pour courir sous la pluie. Ou pour courir par une météo incertaine. Cela reste très utile contre le vent et/ou la pluie. Par contre, s’il fait trop froid, n’hésitez pas à ajouter une couche supplémentaire en dessous de la veste.

Manche courte ou manche longue ?

Une veste anti-pluie doit selon moi comporter des manches. L’objectif c’est bien évidemment de courir en restant le plus au sec possible. Donc les manches sont essentielles. De plus, suivant la région où vous habitez, il se peut que la pluie soit accompagnée de froid ou de vent. Par conséquent les manches seront un atout idéal pour vous protégez un peu plus. Et puis, les manches sont très pratiques pour y rentrer les mains et ainsi garder les doigts secs et protégés un minimum du froid. 
On préférera avoir une veste sans manche ou avec des manches courtes lorsque les températures sont plus chaudes et qu’il est possible de sécher très rapidement. Ou que le froid n’est pas trop agressif et que cela ne dérange pas.

Veste avec ou sans capuche contre la pluie ? 

Voilà un vrai débat. Avec ou sans capuche ? Et bien tout dépend de la qualité de la veste et de vos préférences. Il est vrai que ce n’est jamais agréable de courir avec une capuche qui ne tient pas, qui tombe sur les yeux et nous bouche la vue, ou encore qui se soulève dès qu’il y a un peu de vent de face. 
Ces problèmes ne sont pas présents sans capuche, par contre, vous vous en doutez, les cheveux sont trempés. Personnellement j’ai des cheveux courts donc qui sèchent vite, alors je préfère avoir une veste sans capuche et ainsi être plus libre de mes mouvements. 

Mon conseil : avec ou sans capuche la casquette est l’accessoire parfait pour courir sous la pluie. Car en plus de normalement nous protéger du soleil, la casquette peut dans certains cas nous « protéger » de la petite pluie, ou de maintenir la capuche bien en place sur la tête.


Veste coupe-vent ou veste déperlante ?

Lorsque vous achetez une veste pour courir il faut faire attention à la veste en question. Les vestes ne sont pas toutes « waterproof » ou plus communément appelé : déperlante. Un habit déperlant, signifie simplement que les goutes d’eau glissent sur celui-ci. Comme un k-way par exemple. Mais le coupe-vent, comme son nom l’indique, n’a que pour effet de stopper net le vent. Ca fonction première est donc d’empêcher d’avoir plus froid que si l’on se prenait le vent de face. Mais à aucun moment il ne protégera de la pluie. Le prix des coupe-vents, est par conséquent plus petit qu’une veste qui protégera de la pluie.

Adapter son équipement pour courir sous la pluie

Maintenant que vous savez faire la différence entre tous les types de vestes pour le running et le trail, il est temps de passer au reste de l’équipement. Je ne vais pas m’étendre sur les diverses caractéristiques qui concernent les chaussures running. Je pense en parler dans un autre article conseil, plus complet sur ce seul sujet. Sachez seulement, qu’il existe bel et bien des chaussures waterproof dites Gore-Tex qui vous permettent de courir par tous les temps. La technologie utilisée pour faire ces chaussures est parfaite pour garder les pieds au sec. 

Mon conseil : si vous avez les chaussures mouillés après votre run. N’oubliez pas que dans la plupart des paires vous pouvez enlever la semelle à l’intérieur. Cela facilite le séchage de la semelle et de la chaussure. 

Courir sous la pluie : short ou cuissard ?

Et la dernière grande question à se poser pour courir efficacement sous la pluie c’est le choix de la protection des jambes. Alors short ou cuissard ? Là le raisonnement est assez simple : si courir avec les jambes mouillées ne vous gêne pas alors c’est le short. Ca permettra en plus de sécher plus rapidement si le temps se calme. 
Par contre, si le froid s’invite à la pluie, alors il vaut peut-être mieux opter pour le cuissard ou le collant. Quelques articles sont très bien adaptés au running sous la pluie. Et puis en général ils sèchent également très rapidement. Maintenant, il ne faut pas oublier qu’un habit mouillé, c’est aussi un habit qui pèse un peu plus lourd. Alors réfléchissez bien avant de faire votre choix. Tout dépend également de la durée de votre sortie running. Courir un marathon avec des habits trempés qui gardent l’eau ce n’est pas le top. 

Astuces pour courir par temps de pluie

Courir par un temps pluvieux, ça peut être chiant, comme ça peut être super cool. Tout dépends de notre vision par rapport à ça et de notre rapport par rapport à la pluie. Mais je tenais tout de même à rappeler que, courir sous la pluie ça peut être vite « dangereux » et qu’il ne faut pas hésiter à respecter quelques consignes de sécurité ou du moins, à faire attention ou l’on met les pieds.

La pluie en ville

Si vous courez en ville par exemple, il faut faire attention aux marques blanches au sol (les intersections, les lignes délimitant les passages piétons, etc.). Ces lignes blanches deviennent extrêmement glissantes avec l’eau, et la chute peut vite arriver.
N’oubliez pas que le danger peut venir de vous comme des autres usagers en ville. Donc redoublez de vigilance face à la circulation, notamment des 2 roues (motorisés ou non).

La pluie hors de la ville

Hors de l’aire urbaine, il y a potentiellement d’autres dangers, auxquels il faut faire attention. Dans les chemin par exemple, le sol peut très rapidement devenir boueux. Et alors là, la chute peut également vite arriver. Pire, la boue peut cacher des cailloux et on peut réellement se faire mal si on en rencontre un lors de sa chute.
En forêt c’est le même principe, le sol devient très rapidement boueu. De plus, les racines, ou les cailloux sur lesquels on peut avoir l’habitude de s’appuyer pour passer des obstacles, sont également glissant. Alors le conseil principal que je peux vous donner c’est : attention à vos appuis.

Voilà pour la partie conseils pour bien courir sous la pluie et surtout apprendre à bien courir par ce temps. Ca peut également vous servir par temps froid. Et bien évidemment, cette liste d’astuces peut être très utile pour vos entraînements, comme pour vos courses officielles, 5km, 10km, semi ou marathon. Le plus important est d’avoir l’équipement le mieux adapté à vos besoins et à la situation.

Recent Posts

Laisser un commentaire

Contactez-moi

Une question ? Un commentaire ? Envie de juste discuter avec moi ? Aucun problème, je répondrais dès que possible :)

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :